Etudiant Apprenti Professeur (Licence 2 - Licence 3)

UFR Mathématiques, Lettres, ou Langues - Université Bretagne Sud

Le dispositif Étudiants Apprentis Professeur (EAP) est destiné aux étudiants des 4 Universités bretonnes (Rennes 1, Rennes 2, UBO, UBS) dont le projet professionnel est de devenir professeur de mathématiques, de lettres, d'anglais ou d'allemand au collège ou au lycée.

Ce contrat d'apprentissage vise à conduire les étudiants à la réussite aux concours d'enseignement tout en les aidant à financer leurs études.

 

Objectifs

  • Acquérir les gestes professionnels spécifiques au métier d'enseignant
  • Se préparer efficacement aux concours de recrutement de personnels enseignants du second degré public
Etudiant Apprenti Professeur (Licence 2 - Licence 3)

 

L'apprentissage, une autre voie pour devenir enseignant

Le dispositif « Etudiants Apprentis Professeurs» (EAP), lancé en 2015, s'inscrit dans le plan national de développement de l’apprentissage dans la fonction publique.

L'Etudiant Apprenti Professeur bénéficie d'un contrat d'apprentissage qui lui permet d'alterner formation universitaire et immersion en classe encadrée par un tuteur enseignant. Ce contrat offre, à certains étudiants, la possibilité de suivre une formation professionnalisante et de percevoir une rémunération.

Il permet ainsi aux étudiants d’entamer très tôt une formation professionnalisante et de se préparer efficacement aux concours de recrutement de personnels enseignants du second degré.

Une formation pratique et théorique

Tout en poursuivant un cursus en L2 ou L3 à l’université (qui tient compte du statut d'étudiant apprenti), l'apprenti professeur assure deux demi-journées par semaine dans une classe en présence d’un enseignant tuteur qui lui confiera des missions à responsabilités croissantes :

  • temps d’observation,
  • co-animation
  • prise en charge de séquence en pratique accompagnée
  • etc.

Le tuteur permet à l'apprenti professeur d’acquérir les gestes professionnels spécifiques au métier d’enseignant. Il est en liaison étroite avec l'université de l'apprenti.

A noter : l'une des conditions pour intégrer le dispositif EAP lors de la prochaine rentrée est d'être inscrit au titre de l’année universitaire en cours dans l’une des quatre universités de Bretagne (UBO, UBS, Rennes 1, Rennes 2) en L2 ou L3 exclusivement dans les disciplines suivantes :

  • Lettres ;
  • Mathématiques.
  • Anglais ;
  • Allemand ;

L’étudiant apprenti professeur se voit confier des temps d‘intervention pédagogique dans les classes en présence et sous la responsabilité des enseignants dans le cadre d’une progression lui permettant de passer de l’observation des postures professionnelles à la prise en charge de séquence en pratique accompagnée.

L’étudiant apprenti professeur est accompagné par un tuteur maitre d’apprentissage. Il s’agit d’un enseignant de l’établissement qui appartient à la même discipline que l’étudiant apprenti professeur.

Le tuteur a pour mission de contribuer à l’acquisition, par l’étudiant apprenti professeur qui se destine aux métiers de l’enseignement, des gestes professionnels correspondants.

L’emploi du temps de l’étudiant apprenti professeur est le suivant : l’équivalent de deux demi-journées par semaine en établissement scolaire et le reste à l’université. Les demi-journées dans établissement scolaire sont fixées par le chef d‘établissement en fonction de l’emploi du temps du tuteur maître d’apprentissage.

L’étudiant apprenti professeur est soumis à la durée légale du travail - soit 1607 heures annuelles - et bénéficie du régime général des congés payés, soit 2,5 jours par mois de travail effectif pris pendant les périodes de congés scolaires.

Qui peut postuler ?

Pour devenir apprenti professeur il faut obligatoirement remplir les 3 conditions suivantes :
1 . Avoir entre 18 et moins de 31 ans (au lieu de moins de 26 ans - expérimentation autorisée dans la région Bretagne). (pas de limite d’âge pour les étudiants pouvant justifier d’une reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé).
2 . Etre inscrit au titre de l’année universitaire en cours dans l’une des quatre universités de Bretagne (UBO, UBS, Rennes 1, Rennes 2) en L2 ou L3 exclusivement dans les disciplines suivantes :

  • Lettres ;
  • Mathématiques.
  • Anglais ;
  • Allemand ;

3 . Avoir le projet professionnel de présenter le CAPES correspondant

Tous les étudiants peuvent postuler en sachant qu’une priorité sera donnée aux étudiants boursiers.
L’attention des étudiants boursiers est attirée sur le fait que le contrat d’apprentissage EAP 2 exclu le bénéfice d'une bourse d'enseignement supérieur sur critères sociaux.

Comment postuler ?

Télécharger le dossier de candidature(*) à remplir et remettre accompagné des pièces justificatives au secrétariat de scolarité de l’UFR dans laquelle l’étudiant suit son cursus (date limite = début juin en général)

(*) Pour télécharger le dossier de candidature, mais aussi pour connaître l'ensemble des documents à joindre au dossier et visualiser la procédure de recrutement, rendez vous sur la page EAP du site internet du Rectorat de l'Académie de Rennes : http://www.ac-rennes.fr/cid103585/etudiant-apprenti-professeur-eap-2.html

À l’issue de votre contrat d’apprentissage, vous pourrez confirmer votre choix d'orientation professionnelle en vous orientant en master "Métiers de l’Enseignement, de l’Éducation et de la Formation" (MEEF).

Dans certaines académies, un dispositif d’alternance spécifique est ouvert aux étudiants inscrits en première année de master MEEF.

Adèle, Apprentie & Prof

Adèle Tehery, 20 ans suit les cours en Licence 3 de Lettres modernes et enseigne à une classe de 4è du collège Jean-Le Coutaller, à Lorient. C’est une EAP… Une « Etudiante Apprentie Professeure ».

Depuis la rentrée 2016, 13 étudiants dont Adèle ont rejoint ce dispositif mis en place au sein de la Faculté de Lettres. Le principe ? « Il est similaire au contrat d’apprentissage qui existe déjà dans d’autres secteurs », indique Eric Limousin, Doyen de la Faculté. L’étudiant en L2 ou L3 alterne formation universitaire et immersion en classe encadrée par un tuteur enseignant.  A l’UBS, cela concerne les Licences d'Anglais et de Lettres modernes. Seules conditions :  être en Licence 2 ou 3, avoir moins de 31 ans et avoir pour projet professionnel de présenter un concours de l'enseignement.

« Un emploi du temps bien rempli »

« J’ai environ 20 h de cours par semaine à l’Université et 6 h d’intervention au sein de la classe », raconte Adèle. Cette immersion se déroule sous différentes séquences : observation de classe, préparation de cours, participation à la vie de l’établissement…  Un emploi du temps bien rempli, qui ne décourage en rien la jeune étudiante qui confie que cela a même amélioré ses résultats.

Après les phases d’observation, Adèle est très vite intervenue en classe. « Mon premier cours s'est porté sur les subordonnées relatives. J’ai aussi préparé une séquence sur l’écriture d’un poème sur le thème de l’eau… ». Cette mise en situation réelle lui a permis de consolider sa prise de parole en public. Une compétence qu’elle pourra aussi valoriser lors des épreuves du concours du Professorat.

« Conforte mon choix professionnel »

« Je n’y vois que des avantages. Ce système d’apprentissage m’a permis de conforter mon choix d’orientation ».  Et ce d’autant, poursuit le Doyen qu’« il y a parfois un écart entre la réalité du métier et les représentations que nos étudiants s’en font ».

Une relation de confiance

Si notre future professeure est aussi impliquée dans le cursus, c’est aussi grâce à l’accompagnement de sa tutrice, Madame Hélène Rannou. Comme l’indique Eric Limousin, « il y a un vrai dialogue entre le tuteur, l’étudiant et les enseignants de la Faculté. Cependant, nous ne sommes pas dans une relation d’inspection ou de notation ». Un gage de confiance qui permet de nourrir le partage des pratiques.